Entrez votre adresse email :

Votre Adresse Email :
Envoyer

Les rigoles

Vous êtes sur : La Bièvre : Les rigoles

Les rigoles

Sur le bassin versant de la Bièvre, plusieurs réseaux de rigoles et d’étangs existent. Ces réseaux ont été conçus pour l’alimentation gravitaire des Jardins et du Château de Versailles au XVIIème siècle. Ils faisaient partis du domaine Royal. Ils comprennent :

  • Le sous-système des étangs supérieurs sur les plateaux de Trappes et de Rambouillet (~ 1677-1685) : les eaux du plateau de Rambouillet (environ 8 900 ha) étaient drainées vers l’actuel étang de Saint-Quentin
  • Le sous système des étangs inférieurs (~ 1681-1687), drainant 6 100 ha environ vers la Ligne des Puits, puis l’Aqueduc de Saclay qui conduisait les eaux jusqu’à Versailles (et visible à Buc). Des drains en poterie traversaient tout le plateau, à l’époque marécageux. Les exutoires des drains étaient les rigoles, qui convergeaient vers l’Étang Vieux ou l’Étang Neuf. Ce réseau est composé de 32 km de rigoles à ciel ouvert, 3 km de rigoles busées, 9 km d’aqueducs et 6 étangs. La pente moyenne des rigoles est de 0,3 mm/m.

Aujourd’hui ces réseaux subsistent en partie et font l’objet de réhabilitation notamment par le Syndicat de l’Yvette et de la Bièvre (SYB). Ces rigoles sont reconnues comme des cours d’eau et non pas comme de simples fossés.

Carte du réseau hydrographique de l'amont du bassin versant de la Bièvre

L'étang vieux à Saclay

La rigole de Corbeville