Entrez votre adresse email :

Votre Adresse Email :
Envoyer

Historique

Vous êtes sur : La Bièvre : Historique

Historique

La Bièvre, qui a façonné le relief de la vallée, a attiré des populations importantes autour de ses berges et favorisé le développement des activités humaines. En retour, la rivière a été façonnée par l’homme, et son aspect actuel (tracé, profil…) résulte des multiples aménagements qu’elle a connus depuis le néolithique.

En effet, les premiers ouvrages de régulation de la rivière remonteraient au VIIIe Siècle – avec un bief de 2,50 m de large sur Arcueil. Au cours du Moyen Âge les zones marécageuses du bassin sont drainées et mises en culture. Puis la vallée (partie aval-Paris) a été remblayée à plusieurs reprises, parfois de plusieurs dizaines de mètres, pour permettre la construction de nouvelles voies et le développement de l’urbanisation.

Les berges de la rivière ont été un lieu d’activités artisanales et industrielles important, ce qui a fortement contribué à sa transformation. Afin de créer les chutes d’eau nécessaire à l’alimentation en eau des moulins, le lit de la rivière fut doublé d’un bras usinier parallèle, dit Bièvre vive, coulant à environ 3 m au-dessus de la rivière naturelle appelée alors Bièvre morte ou « fausse rivière ». La création de ce bras artificiel est antérieure à 1550.

Jusqu’au milieu du XXe Siècle la vallée fut un important lieu de villégiature qui s’est progressivement urbanisé en partant de Paris. Aujourd’hui, la Bièvre traverse encore différents paysages, des plus ruraux à l’amont, vers les plus denses à l’aval.

 

Au milieu du XIXe Siècle, suite à la publication du rapport général du Conseil de salubrité dénonçant l’état de la Bièvre, les différentes manufactures de toile sont progressivement fermées.

À partir de 1840 la Bièvre vive et la Bièvre morte sont progressivement recouvertes dans Paris. En 1880 la Bièvre morte est admise dans le collecteur Bièvre (ou Égout Rond) et 1886 la Bièvre vive est dirigée vers la galerie du collecteur Colonie, futur collecteur Pascal.

Depuis 1912, la Bièvre a totalement cessé de couler à ciel ouvert dans Paris. Les eaux de la Bièvre sont intégrées au réseau d’assainissement et sont dirigées vers des stations d’épuration. La Bièvre avait ainsi perdu son statut de cours d’eau qu’elle a retrouvé en 2007, grâce, entre autres, à la volonté de rouvrir la rivière à l’aval.

La Bièvre à Cachan

La Bièvre à Paris

La Bièvre, ruelle des Gobelins à Paris